Kolibri

32X

Un jeu fait par les créateurs de Ecco, dans la lignée de Ecco, mais avec un oiseau.

Ca a un peu les mêmes défauts : objectifs cryptiques en Diable, maniabilité par moments un peu limite, sur-abondance d'ennemis à l'écran, scrolling quasiment complètement libre.

Cependant cette fois une différence de taille : on peut tirer des lasers; et cela transforme le jeu en un genre de shmup d'aventure, rendant la difficulté moins débile que le jeu du dauphin.

Le jeu est indéniablement plus plaisant que son prédécesseur, tant il semble que Novostrade a su retenir les reproches qu'ils leur avaient été faits. Néanmoins si vous étiez resté de marbre face au dauphin, il y a peu de chance que l'oiseau vous convainc vraiment.

On notera une direction artistique absolument sublime, avec une ambiance vaguement mystique car décidément on ne change pas une équipe qui gagne.

Au final, le jeu mérite le coup d'oeil, bien qu'il semble assez peu probable qu'il donne envie de se laisser finir.

Une curiosité, indéniablement.